Chronique sur CE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT de Anne-Gaëlle Huon

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec Alfred nous vous proposons de vous régaler avec le dernier roman d’Anne-Gaëlle HuonCE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT, parus aux Éditions Albin Michel.


Une recette formidable, qui nous fait saliver d’avance. Commençons par prendre une héroïne qui perd pied, ajoutons le goût du Pays Basque cher à l’auteure. Prenons une bonne dose d’émotion et un brin d’amour. Ajoutons le bruit des poêles et des casseroles sur le feu. Ne rester qu’à vous servir. 


Ça donne un délicieux roman, comme je les aime mon Alfred, pétillant à l’image de son auteure. Alors quand on me parle cuisine, je ne peux qu’enfiler mon tablier, me retrousser les manches et de grignoter pages après pages.


Anne-Gaëlle Huon nous embarque avec sa plume enrobée de douceur et tellement pleine de bons sentiments. Des personnages fracassés comme de la nougatine, qui me colle au cœur, et dont je me régale jusqu’à la dernière miette. À l’image des recettes d’antan, les chapitres nous emmènent entre passé et présent.


J’ai adoré retrouver en note de fond l’univers Des Demoiselles et en même temps savourer le côté indépendant de CE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT. J’ai succombé, et je me suis laissée porter, comme lorsqu’on ferme les yeux pour mieux savourer.


Alfred l’a compris et toi aussi Lecteur Fou, c’est un beau roman qui m’a apporté chaleur et réconfort, dans une période difficile.