Chronique sur CE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT de Anne-Gaëlle Huon

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec Alfred nous vous proposons de vous régaler avec le dernier roman d’Anne-Gaëlle HuonCE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT, parus aux Éditions Albin Michel.


Une recette formidable, qui nous fait saliver d’avance. Commençons par prendre une héroïne qui perd pied, ajoutons le goût du Pays Basque cher à l’auteure. Prenons une bonne dose d’émotion et un brin d’amour. Ajoutons le bruit des poêles et des casseroles sur le feu. Ne rester qu’à vous servir. 


Ça donne un délicieux roman, comme je les aime mon Alfred, pétillant à l’image de son auteure. Alors quand on me parle cuisine, je ne peux qu’enfiler mon tablier, me retrousser les manches et de grignoter pages après pages.


Anne-Gaëlle Huon nous embarque avec sa plume enrobée de douceur et tellement pleine de bons sentiments. Des personnages fracassés comme de la nougatine, qui me colle au cœur, et dont je me régale jusqu’à la dernière miette. À l’image des recettes d’antan, les chapitres nous emmènent entre passé et présent.


J’ai adoré retrouver en note de fond l’univers Des Demoiselles et en même temps savourer le côté indépendant de CE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT. J’ai succombé, et je me suis laissée porter, comme lorsqu’on ferme les yeux pour mieux savourer.


Alfred l’a compris et toi aussi Lecteur Fou, c’est un beau roman qui m’a apporté chaleur et réconfort, dans une période difficile.

Chronique sur TROIS de Valérie Perrin

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec mon Alfred nous sommes heureux de vous faire notre retour sur le roman TROIS de Valérie Perrin à paraître ce jour aux Éditions Albin Michel.

Au menu, TROIS c’est l’histoire de trois amis, trois inséparables, c’est l’histoire de l’enfance puis de l’adolescence. C’est le temps qui suit son cours, jusqu’au jour où l’épave d’une voiture est retrouvée et que le passé rattrape ce trio que finalement la vie a séparé.


Alfred,  pour ma part je découvrais l’auteure, et ce fût un véritable plaisir. Cette histoire pareil à un bonbon dans un son joli emballage, déballer avec soin, glisser délicatement dans la bouche et que l’on laisse fondre doucement, tout doucement afin de faire durer le plaisir. Cet agréable va et vient entre passé et présent, ce que je peux aimer ce type de construction narrative.

J’ai savouré chaque ligne de cette auteure que nous ne présentons plus, connue pour ses deux précédents romans Les Oubliés du Dimanche et Changer l’eau des Fleurs.

Valérie Perrin, nous permet de nous replonger dans cet univers de l’enfance, l’odeur de l’école, celui de la piscine, et des beaux jours. Les amis ceux qui sont comme des frères, et les parents. Elle nous offre à la fois une histoire qui nous est familière et en même temps unique. Faite de petits moments volés mais aussi entourés d’un mystère plus grand avec l’épave de voiture. Tout se mélange et se lie à la perfection. Les personnages, l’intrigue, le décor, tout est irréprochable.

En bref vous m’aurez comprise et toi aussi mon Alfred, je l’ai dévoré  jusqu’à la dernière miette !

Et vous serez-vous tenté par découvrir TROIS ou bien avez-vous déjà succombé ?

En attendant que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 

Chronique sur LÀ OÙ LE BONHEUR SE RESPIRE de Sophie Tal Men

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, avec Alfred nous avons le plaisir de vous parler du dernier roman de Sophie Tal Men LÀ OÙ LE BONHEUR SE RESPIRE, à paraître ce jour aux Éditions Albin Michel

Au menu un roman feel good, alliant à merveille drame et reconstruction. Avec un brin de parfum qui va vous chatouiller les narines. Faites la connaissance de Clarisse, Lily et Evann, et la beauté de l’île d’Ouessant.

Alfred, c’était pile la bonne lecture, qui tombait pile au bon moment. Un peu de légèreté, un souffle de vent frais venu de Bretagne qui m’a emporté dans un voyage olfactif. 

Alors même si c’était une première avec cette auteure et que j’ai vite compris que certains personnages faisaient parti d’une œuvre plus grande, je me suis laissée emporter dans cette grande famille et j’ai pris plaisir à faire leur connaissance. 

Et même si dès le départ, je savais que ça finirait bien car flottait dans l’air entre les pages une subtile odeur de roman à l’eau de rose. Mais l’avantage d’un tel roman additionné à la plume éthérée de l’auteure c’est que ça se lit bien et vite.

En bref vous m’aurez comprise et toi aussi mon Alfred c’est un roman léger sans prétention qui reste très agréable.

En attendant que la Force soit avec vous et dans vos lectures !  Et n’hésitez pas à partager votre ressenti 

Chronique sur TROIS VŒUX de Liane Moriarty

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui nous vous vous proposons avec Alfred TROIS VŒUX de Liane Moriarty aux Éditions Albin Michel.

Au menu de ce roman, l’histoire de trois sœurs, des triplées l’année avant leurs trente-quatre ans. 
Un dîner d’anniversaire qui finit de manière ubuesque…. et puis on remonte dans la passé pour connaître la vérité ! 

Bon alors Alfred, comment j’ai fait pour passer à côté de cette auteure !

Parce que véritablement TROIS VOEUX c’est léger, c’est drôle, un soap dont j’ai tourné les pages avec plaisir. Dont l’ambiance du livre n’était pas sans me rappeler ce petit côté Desperate Housewives. 
En même temps, je pense mon Alfred que j’étais une cible facile ! Venant moi-même d’une famille de trois sœurs. Alors pour sûr ces relations fraternelles amour/rivalité, je suis connaisseuse, et je crois que j’aime encore plus quand ça se passe chez les autres !
Alors bien évidemment dans ce roman j’ai savouré avec une délectation un peu malsaine les frasques et les aventures avec délectation des trois sœurs Keetle, qui ne savent rien faire simplement 
Bon toutefois je regrette qu’il n’y est pas eu de grandes surprises à la lecture. Je dois avouer avoir senti les rebondissements venir bien des pages avant qu’ils ne se produisent.

 Mais en même temps peut-on vraiment faire ce genre de repochesà une lecture qui se veut légère ? 

En bref mon Alfred et vous aussi vous m’aurez comprise, une lecture agréable que je vais m’empresser de prêter à mes sœurs.

Chronique sur LES DEMOISELLES d’Anne-Gaëlle Huon

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous,  aujourd’hui nous vous proposons une recette estivale, LES DEMOISELLES de Anne-Gaëlle Huon aux Éditions Albin Michel.

Au menu de ce roman Feel Good , une histoire de femmes qui commence dans les années folles  et qui se termine de nos jours. Vous découvrirez la vie de Rosa, une jeune espagnole partie de son petit village pour rejoindre le Pays Basque, pour y coudre des espadrilles. Avec elle vous commencerez le voyage auprès des Hirondelles, puis vous ferez connaissances des Demoiselles. Les Demoiselles, ces femmes libres qui s’assument et s’amusent.

Oh mon Alfred, je crois que nous tenons notre coup de coeur de l’été.Nous avons dévoré chaque page, englouti chaque mot avec avidité. Nous avons succombé à ces petites phrases, drôles, chocs avec un plaisir non contenu.  
Cette histoire était aussi divertissante qu’enrichissante. Cette histoire de femme, d’émancipation, de la condition féminine, de liberté et d’amour, nous n’en avons fait qu’une bouchée.Nous nous sommes pris d’affection pour ces personnages et leur histoire. Nous avons aimé, haï, danser et pleurer avec Les Demoiselles, une véritable palette d’émotions !

Alfred nous n’avions jamais lu cette auteur dont il s’agit du troisième roman, mais quelle erreur, car Anne-Gaëlle Huon mérite toute notre attention.

Bien mon Alfred invites moi à danser le Charleston, avec un bon verre de champagne après avoir donné notre ressenti :

Coup de Coeur de l’été