À la Une

Chronique sur LE FLEUVE DES ROIS de Taylor Brown

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, que diriez-vous de partir en voyage avec LE FLEUVE DES ROIS de Taylor Brown, un roman parut aux Éditions Albin Michel, dans la collection Terre d’Amérique.


Au menu :Un roman composé de trois histoires, trois époques et en commun l’Altamaha River. Un fleuve au passé extraordinaire, peupler de mythes et de légendes.


Alfred, je me suis éprise de ce roman qui m’a offert des heures pérégrinations, sans pareil.


J’ai vogué entre les trois temporalités sans jamais m’ennuyer, que ce soit avec Hunter et Lawton aux répliques sans pareil pour me faire rire, ou avec le cartographe Le Moyne et la dure réalité du Nouveau Monde, sans oublier les revers de fortune d’Hiram.


Taylor Brown nous offre un moment fort de lecture, entre roman engagé sur l’écologie, et roman historique. Le tout fait avec une plume sans pareil qui nous entraîne dans un monde de couleurs, et d’odeurs, un véritable voyage.


Petit plus aux cartes, et reproduction de dessins qui jalonnent le roman.


Ma conclusion mon cher Alfred, LE FLEUVE DES ROIS est un petit bijou que je referme à regret !


Et comme toujours Bande de Lecteurs Fous, que la Force soit avec vous et dans vos lectures.

Chronique sur ÉTÉ 85 de Aidan Chambers

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec mon Alfred nous vous proposons un roman estival, avec ÉTÉ 85, de Aidan Chambers parut aux Éditions Points.


Au menu : plage, coquillages et crustacés. Je plaisante, et vous propose de découvrir un roman qui parle de vacances,d’une  histoire d’amour, de l’adolescence et d’un drame, mais aussi d’homosexualité. 


Alfred voilà les beaux jours sont de retour et rien de mieux que de lire au roman qui parle d’été avec le retour du soleil.


 J’étais ravie de me plonger dans la lecture d’ÉTÉ 85 après avoir vu son adaptation dont l’histoire m’avait beaucoup plu. Et c’est avec un certain plaisir que j’ai ouvert le roman dont est issu le film.


J’ai ainsi redécouvert le style très original de l’auteur, avec cette construction très atypique du roman. Hal le personnage principal étant narrateur de sa propre histoire. C’est vraiment très accrocheur et immersif dans la façon dont c’est fait. L’histoire tournant autour d’un événement peu banal dont le personnage, nous distille au fur et à mesure les détails.


Ce que j’ai aussi beaucoup aimé dans cette histoire, c’est qu’elle repose sur les personnages, qui sont peu nombreux, et donne un côté très intimiste. On ne peut que s’attacher à eux, car ils véhiculent une universalité et font revivre le merveilleux contexte de l’adolescence. Une ode à l’amour sans frontières, que l’on vit sans limite à cet âge-là.


Ma petite cerise sur le gâteau, vou apprendre que ce roman est inspiré d’un véritable fait divers, si cela peut en faire se décider certain à se lancer dans cette lecture.

En bref mon Alfred, une superbe lecture, que je voudrais mettre dans toutes les mains !

Chronique sur COCHRANE VS CTHULHU de Gilberto Villaroel

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Alfred et moi nous vous embarquons pour un livre complètement dingue CHTULHU VS COCHRANE de Gilberto Villaroel aux Éditions Pocket Imaginaire.

Au menu nous vous proposons de prendre la garnison de Fort Boyard, qui dès la nuit du 15 avril 1815, va d’une part se retrouver confronté à un adversaire militaire anglais redoutable, Lord Cochrane mais également face à cette créature marine au nom imprononçable issut de la littérature de H.P Lovecraft.

Alfred, si je m’attendais à ça ?  Mais pas du tout !  C’était une expérience inédite que de plonger au cœur d’un roman très riche en fait historique, mêlant avec goût du fantastique. J’ai  aussi  trouvé  une qualité d’écriture qui rendait le roman impossible à lâcher. À chaque chapitre je me disais  » un petit dernier, juste un « , oui Alfred je sais exactement à quoi cela te fait penser ! Une véritable accro. 

Je me suis faite embarqué de plein fouet à Fort Boyard, dans cet univers, historique sombre et fantastique, avec ce côté huis clos très appréciable, rythmé par les attaques, et les retournements de situation.

Alors oui j’ai trouvé quelques passages un peu redondants, et répétitifs, mais je n’ai rien trouvé d’autre à reprocher à ce roman.

En bref un super moment lecture, pour l’impie qui n’a jamais ouvert un roman de Lovecraft, alors que son univers a fortement inspiré ce roman.

Est-ce que je recommande CHTULHU VS COCHRANE : bien sûre, si vous cherchez un roman hors normes, hors du commun !

Et comme le dit toujours Alfred, que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 

Chronique sur CE QUE NOUS CONFIONS AU VENT de Laura Imai Messina

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Alfred aujourd’hui nous allons vous parler d’un merveilleux livre, CE QUE NOUS CONFIONS AU VENT de Laura Imai Messina aux Éditions Albin Michel.


Au menu un roman qui vous propose de partager le deuil auprès d’un lieu unique. La cabine téléphonique de Bell Gardia. C’est aussi la rencontre avec ces deux protagonistes Yui et Takeshi et un certain nombre de personnages.


Alfred, je ne vais pas y aller par quatre chemins, c’est un roman bouleversant. Une écriture simple, douce et poétique. C’est un roman où l’on ne peut que s’attacher à ses personnages qui sont d’une incroyable fragilité et en même temps qui font preuve d’une fabuleuse force intérieure. C’est ce genre de roman qui m’émeut, qui me fait verser quelques larmes que j’essuie discrètement ! 

Et j’adore ça !  Oui oui ! 

L’auteure nous offre le Japon,  nous fait voyager. Et en même temps Laura Imai Messina, nous montre que face au deuil nous sommes tous égaux, d’une certaine façon.


Est-ce que je recommande ce roman : oh oui, plutôt deux fois qu’une !  Merci à Laura Imai Messina pour ce roman d’une pureté sans tâche ! 


Et pour conclure que la Force soit avec vous et dans vos lectures !  

Chronique sur LE CERCLE LITTERAIRE DES AMATEURS D’ÉPLUCHURES DE PATATES de Mary Ann Shaffer et Annie Barrow

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui mon Alfred, je te propose un livre très émouvant  :LE CERCLE LITTERAIRE DES AMATEURS D’ÉPLUCHURES DE PATATES, un livre co écrit par Mary Ann Shaffer et Annie Barrow, aux Éditions 10/18.

Au menu voyage dans le temps et l’après guerre 1945 et surtout voyage à Guernesey, où vous ferez la rencontre de personnages qui composent Le Cercle Litteraire des Amateurs d’Épluchures de Patates, au côté de la jeune auteure Juliet Ashton.

Oh mon Alfred ! CE livre ! Je peux l’avouer sans honte je l’ai dévoré, je n’en ai faits qu’une bouchée. C’est le genre de livre où je trouve que tout est juste, parfaitement dosé et avec minutie.

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas ouvert un roman épistolaire ( composé de lettres) et je dois dire que j’ai vraiment affectionné ce style, ça donne du rythme, ça créait de l’attente et de l’impatience. Ça renforce également le point de vue historique. 

Ce qui est très fort dans ce roman c’est l’attachement que j’ai pu éprouver pour les personnages. Ce sentiment d’être intime avec eux, à travers leurs lettres. De les connaître et d’échanger avec eux.

Mais le plus magistral reste pour moi le contexte historique de ce roman. Toujours en dualité entre bienveillance et horreur de la guerre, entre passé et présent, et surtout la reconstruction et le devoir de mémoire.

Je dois dire mon Alfred que j’ai eu à plusieurs reprises au cours de la lecture des frissons et la larme facile, heureusement pour moi je connaissais la trame du fait d’avoir vu l’adaptation sinon j’aurai pleuré comme une madeleine. Une chose est sûre cher Alfred, je ressens au fond de moi l’envie de visiter Guernesey.

Alfred c’est sans conteste un immense coup de coeur

Chronique sur LA MONTAGNE ENTRE NOUS de Charles Martins

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec mon Alfred nous vous proposons cette lecture au coin du feu LA MONTAGNE ENTRE NOUS de Charles Martins aux Éditions Presse de la Cité.


Au menu l’histoire d’Ashley et Ben, deux inconnus .Savourer à travers les pages l’histoire de leur survie, de leur combat pour la vie. Des humains face à la nature !


Bon alors mon Alfred comme j’étais heureuse d’enfin me lancer dans cette lecture. En effet cela faisait deux ans que j’avais eu le plaisir de voir l’adaptation qui m’avait déjà très émue. Et je dois dire que le roman ne m’a pas déçu ! 

Je m’y suis plongée à corps perdu dans cette lecture totalement happée par l’histoire. Bon même temps en toute honnêteté, j’adore ça les histoires de survie. Je trouve ce genre de lecture addictive et LA MONTAGNE ENTRE NOUS, n’a pas dérogé à la règle. 

La plume de l’auteur est accessible. Les personnages sont totalement attachants et en faisant de Ben, un médecin, cela permet d’ajouter une dimension médicale à l’histoire assez plaisante et qui rend le récit encore plus crédible. Quant au personnage d’Ashley, elle est l’incarnation de la féminité et de l’émotion. Un très beau binôme dont on aime suivre les péripéties à travers des conditions extrêmes.

Alfred une petite randonnée en montagne pour Noël, ça te plairait ?  Mais avant ça notre ressenti

Je vais donc m’arrêter là de peur de soûler ou de vous spolier et conclure en disant que j’ai adoré ce roman et que bien évidemment j’ai fini la larme à l’œil, vous commencez à connaître ma sensiblerie. 

Chronique BUVEURS DE VENT de Franck Bouysses

Bonjour a vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui, avec mon Alfred nous vous proposons notre deuxième volet de la Rentrée Littéraire, avec BUVEURS DE VENT de Franck Bouysses aux Éditions Albin Michel.

Au menu de ce roman, l’histoire d’une petite ville, mais surtout l’histoire d’une famille un peu à part. Quatre enfants, quatre saveurs différentes. Dans ce monde d’après-guerre dans cette ville, il n’est pas toujours aisé de trouver sa place. 

Franck Bouysses c’est un auteur que nous découvrons pour la première fois avec mon Alfred, mais il faut le dire c’est un auteur qui a déjà écrit plusieurs romans.Ce que nous avons aimé avant toute chose dans BUVEURS DE VENT, c’est l’ambiance du roman, avec cette écriture très poétique mais qui cache une noirceur très présente et bien réelle. Un roman noir, où se mélange avec subtilité la vie familiale de personnage très forts, attachants ou détestable. Où nous sentons qu’à chaque page se rapproche de l’inéluctable. Nous sommes laissés porter par cette lecture dont nous avons savouré cette histoire incroyable avec ce final magistral, que nous avons dû relire tellement nous étions sous le choc.

Il est temps mon Alfred de se suspendre, et de laisser filer notre ressenti :

Vous l’aurez compris Bande de Lecteurs Fous, France Bouysse nous a conquis et c’est auteur pour lequel nous nous laisserons de nouveau tenter.

Chronique sur TROIS JOURS ET UNE VIE de Pierre Lemaitre.

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec Alfred, pour la deuxième fois de la semaine, nous vous proposons de savourer avec nous notre dernière lecture, TROIS JOURS ET UNE VIE de Pierre Lemaitre aux Éditions Le Livre de Poche.

Au menu, un roman très noir, qui débute le 23 décembre 1999. Ingrédients principaux à cette recette livresque la disparition du petit Rémi, et d’autres catastrophes qui vont toucher la petite ville de Beauval. 

Il est vrai mon Alfred qu’il s’agit du premier roman que nous lisons de cet auteur. Si nous nous sommes lancé dans cette lecture, c’est qu’auparavant nous avons vu l’adaptation cinématographique de ce roman qui nous avait vraiment bien plus. Et le roman ne nous a pas déplu non plus ! Cette histoire terrible mais faite de manière si ingénieuse, l’auteur possède un nous ne savons quoi qui fait que nous avons eu du mal à lâcher le livre. Un roman assez court mais puissant. Nous avons pris un réel plaisir à redécouvrir cette histoire autour de la disparition de Rémi et de vivre avec Antoine, ces heures angoissantes. Nous avons été surpris par la deuxième partie du roman qui était à la fois semblable et très différente de l’adaptation. Nous avons passé un excellent moment lecture, nous pensons que les amateurs de roman noir et de disparition qui tourne autour des enfants sauront également savourer ce livre. Il est difficile de parler de ce livre sans en dire trop, c’est pour cela que nous vous laissons le soin de le découvrir par vous-même.

Allons mon Alfred « promenons-nous dans les bois … » avant de donner notre ressenti :

Un roman et un auteur à découvrir si cela n’est pas déjà fait !

Chronique sur LES DEMOISELLES d’Anne-Gaëlle Huon

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous,  aujourd’hui nous vous proposons une recette estivale, LES DEMOISELLES de Anne-Gaëlle Huon aux Éditions Albin Michel.

Au menu de ce roman Feel Good , une histoire de femmes qui commence dans les années folles  et qui se termine de nos jours. Vous découvrirez la vie de Rosa, une jeune espagnole partie de son petit village pour rejoindre le Pays Basque, pour y coudre des espadrilles. Avec elle vous commencerez le voyage auprès des Hirondelles, puis vous ferez connaissances des Demoiselles. Les Demoiselles, ces femmes libres qui s’assument et s’amusent.

Oh mon Alfred, je crois que nous tenons notre coup de coeur de l’été.Nous avons dévoré chaque page, englouti chaque mot avec avidité. Nous avons succombé à ces petites phrases, drôles, chocs avec un plaisir non contenu.  
Cette histoire était aussi divertissante qu’enrichissante. Cette histoire de femme, d’émancipation, de la condition féminine, de liberté et d’amour, nous n’en avons fait qu’une bouchée.Nous nous sommes pris d’affection pour ces personnages et leur histoire. Nous avons aimé, haï, danser et pleurer avec Les Demoiselles, une véritable palette d’émotions !

Alfred nous n’avions jamais lu cette auteur dont il s’agit du troisième roman, mais quelle erreur, car Anne-Gaëlle Huon mérite toute notre attention.

Bien mon Alfred invites moi à danser le Charleston, avec un bon verre de champagne après avoir donné notre ressenti :

Coup de Coeur de l’été

Chronique sur L’OUTSIDER de Stephen King

Bonjour à vous Bande Lecteurs Fous, et dire qu’Alfred nous avons refermé L’OUTSIDER, de Stephen King, aux éditions Le Livre de Poche, hier soir à 22h.

Au menu de ce roman c’est un crime atroce sur un pauvre garçon de 11 ans dans la ville de Flint City. C’est aussi l’histoire d’un homme que tout désigne coupable, mais clame son innocence. Alors où se cache le problème ? 
 

Alors rien de tel qu’un confinement pour lire L’Outsider, deuxième roman de cet auteur a passé entre nos mains. Cela débute simplement avec un crime, crime atroce certes mais crime comme nous pouvons en rencontrer dans beaucoup de thrillers, et puis l’auteur nous entraine un peu plus loin par petites touches par-ci, par- là. Et là nous n’avons pas boudé notre plaisir. Dès le départ, la lecture est addictive sans temps morts avec de nombreux rebondissements. Beaucoup de personnages, qui à eux tous peuplent et rendent le récit vivant. A noter pour les intrépides qui comme nous se lancent dans la lecture d’un roman par coup de tête, ou parce qu’ils ont aussi très envie de regarder l’adaptation sur OCS.

Dans L’Outsider vous retrouverez un personnage récurrent de S. King, (cf. Mr. Mercedes, Carnets Noirs et Fin de Ronde) alors  » un homme averti en vaut deux « . Mais nous n’allons pas vous le cacher cela a été 800 pages de plaisir, un régale, tout nous a plu.

Si d’ailleurs pour les novices que nous sommes, vous avez à nous recommander des titres de l’auteur dans le même genre nous sommes preneurs !

Bon très bien mon Alfred, maintenant que tout le monde sait comment nous lisons de manière très naturelle dans notre cuisine, voilà notre ressenti :

Nous ne pouvons que recommander.