À la Une

Chronique sur DARK RUN de Mike Brooks

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui vous prendriez bien une bonne tranche du Space Opera, de Mike BrooksDark Run parut aux Éditions Pocket Imaginaire, le 20 Mai.


Au menu, action et péripéties en cascade à travers la galaxie, en compagnie d’une bande de mercenaires haut en couleur.


Ah mais en voilà un roman, mon Alfred qui m’a tenu en haleine. Alors certes ce n’est pas très novateur au niveau de la forme et de l’intrigue, mais ne dit-on pas que c’est avec les vieux trucs qu’on fait les meilleures recettes ! 


Et là c’est bien vrai !


Dark Run, c’est une équipe hétéroclite, qu’on apprend à connaître pour certains au fil du roman, et dont d’autres gardent une part de mystère, tous entraînés dans une mission hors norme, où les imprévues deviennent le plan. Je peux d’ores et déjà dire que forcément, ils sont attachants et j’avais envie de faire partie de l’équipe.

Vous voulez de l’action ?  Alors vous serez servis ! L’histoire s’enchaîne sans temps mort, il se passe toujours quelque chose. Là-dessus l’auteur, Mike Brooks sait y faire et j’en redemanderai. Heureusement pour moi, il a Dark Sky, la suite qui vient de paraître.
En conclusion, que vous dire de plus ? Dark Run, c’est un super Space Opera, qui sonne très pop culture et auto-dérision, une vraie petite régalade ! 

Le mot de la fin, pour changer que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! Et n’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

À la Une

Chronique sur LE FLEUVE DES ROIS de Taylor Brown

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, que diriez-vous de partir en voyage avec LE FLEUVE DES ROIS de Taylor Brown, un roman parut aux Éditions Albin Michel, dans la collection Terre d’Amérique.


Au menu :Un roman composé de trois histoires, trois époques et en commun l’Altamaha River. Un fleuve au passé extraordinaire, peupler de mythes et de légendes.


Alfred, je me suis éprise de ce roman qui m’a offert des heures pérégrinations, sans pareil.


J’ai vogué entre les trois temporalités sans jamais m’ennuyer, que ce soit avec Hunter et Lawton aux répliques sans pareil pour me faire rire, ou avec le cartographe Le Moyne et la dure réalité du Nouveau Monde, sans oublier les revers de fortune d’Hiram.


Taylor Brown nous offre un moment fort de lecture, entre roman engagé sur l’écologie, et roman historique. Le tout fait avec une plume sans pareil qui nous entraîne dans un monde de couleurs, et d’odeurs, un véritable voyage.


Petit plus aux cartes, et reproduction de dessins qui jalonnent le roman.


Ma conclusion mon cher Alfred, LE FLEUVE DES ROIS est un petit bijou que je referme à regret !


Et comme toujours Bande de Lecteurs Fous, que la Force soit avec vous et dans vos lectures.

Chronique sur ÉTÉ 85 de Aidan Chambers

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec mon Alfred nous vous proposons un roman estival, avec ÉTÉ 85, de Aidan Chambers parut aux Éditions Points.


Au menu : plage, coquillages et crustacés. Je plaisante, et vous propose de découvrir un roman qui parle de vacances,d’une  histoire d’amour, de l’adolescence et d’un drame, mais aussi d’homosexualité. 


Alfred voilà les beaux jours sont de retour et rien de mieux que de lire au roman qui parle d’été avec le retour du soleil.


 J’étais ravie de me plonger dans la lecture d’ÉTÉ 85 après avoir vu son adaptation dont l’histoire m’avait beaucoup plu. Et c’est avec un certain plaisir que j’ai ouvert le roman dont est issu le film.


J’ai ainsi redécouvert le style très original de l’auteur, avec cette construction très atypique du roman. Hal le personnage principal étant narrateur de sa propre histoire. C’est vraiment très accrocheur et immersif dans la façon dont c’est fait. L’histoire tournant autour d’un événement peu banal dont le personnage, nous distille au fur et à mesure les détails.


Ce que j’ai aussi beaucoup aimé dans cette histoire, c’est qu’elle repose sur les personnages, qui sont peu nombreux, et donne un côté très intimiste. On ne peut que s’attacher à eux, car ils véhiculent une universalité et font revivre le merveilleux contexte de l’adolescence. Une ode à l’amour sans frontières, que l’on vit sans limite à cet âge-là.


Ma petite cerise sur le gâteau, vou apprendre que ce roman est inspiré d’un véritable fait divers, si cela peut en faire se décider certain à se lancer dans cette lecture.

En bref mon Alfred, une superbe lecture, que je voudrais mettre dans toutes les mains !

Chronique sur CLAIR DE LUNE de Mélanie Lebas

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui c’est parti Alfred pour notre avis sur CLAIR DE LUNE de Mélanie Lebas, que nous avons eu le privilège de recevoir par France Loisirs.


Au menu : 

Nous vous proposons de savourer une romance historique, sur fond de Seconde Guerre mondiale. Partez donc à la découverte du personnage de Juliette, une jeune pianiste qui va prendre part au combat de la Résistance.


Alors là mon Alfred, quelle charmante découverte avons-nous faite ! Je dois dire que personnellement j’avais un peu peur de me lancer dans la lecture d’une romance. Peur de l’un peu  » niant niant «  avec le côté historique relégué au fond du tiroir, mais queneni ! 


Pour mon plus grand plaisir, le contexte historique est bien présent et alimente l’histoire de faits réels, et donne à l’ensemble crédibilité. C’est vraiment avec curiosité que j’ai tourné les pages.

Bien évidemment, l’auteure enrobe de romanesque cette part de l’histoire avec ses personnages. Mais des personnages construit avec intelligence dont j’ai aimé la nuance et l’évolution de chacun au cours du roman. Ce qui pour une romance est appréciable, car bien évidemment en matière d’histoire d’amour, cela reste traditionnel. Mais n’est pas déplaisant pour autant. Le roman étant déjà riche en Histoire, le côté classique permet l’équilibre et rend la lecture agréable.

En conclusion mon Alfred, j’ai passé de très bonnes heures de lecture, en compagnie de CLAIR DE LUNE ! 
Et comme toujours  que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 

Lien France Loisirs :

 http://bit.ly/France-Loisirs-Saison3

Chronique sur LE BÛCHER DES CERTITUDES de Bernadette Pécassou

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui nous vous proposons avec Alfred, aux Éditions Albin Michel LE BÛCHER DES CERTITUDES de Bernadette Pécassou.

Au menu, un roman historique sur fond de sorcellerie. Pour cela prendre l’arrière Pays Basque, l’arranger à la sauce 1609. Ajouter quelques jeunes femmes esseulées, et une vieille guérisseuse. Mettre les hommes en mer à la chasse à la baleine. Sans omettre pour réussir le tout, un juge à cheval sur la religion, qui voit le malin partout et allume des bûchers à tout va !

Alfred, les romans historiques se faisaient un peu rares ces derniers temps et j’ai été ravi de renouer avec le genre.

Surtout que Bernadette Pécassou nous offre une lecture prenante dont j’ai tourné les pages à un rythme frénétique. Ce roman historique se lit à la manière d’un roman d’aventures dont je voulais absolument connaître le dénouement. C’est sans temps mort que j’ai sauté de personnage en personnage.

Et même si je suis restée assez froide vis-à-vis de certaines figures féminines qui jalonnent ce roman. J’ai apprécié le symbolisme que chacune des femmes apporte ( l’amoureuse, la vieille femme, la fille de joie, et la battante).

Quant au personnage masculin sur lequel se base ce roman, on ne peut que le trouver abject à souhait, un véritable fanatique !  

Alfred, nous ne pouvons que conseiller LE BÛCHER DES CERTITUDES, aux lecteurs qui aimeraient découvrir un roman sur les bûchers et les sorcières .

Chronique sur CE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT de Anne-Gaëlle Huon

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec Alfred nous vous proposons de vous régaler avec le dernier roman d’Anne-Gaëlle HuonCE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT, parus aux Éditions Albin Michel.


Une recette formidable, qui nous fait saliver d’avance. Commençons par prendre une héroïne qui perd pied, ajoutons le goût du Pays Basque cher à l’auteure. Prenons une bonne dose d’émotion et un brin d’amour. Ajoutons le bruit des poêles et des casseroles sur le feu. Ne rester qu’à vous servir. 


Ça donne un délicieux roman, comme je les aime mon Alfred, pétillant à l’image de son auteure. Alors quand on me parle cuisine, je ne peux qu’enfiler mon tablier, me retrousser les manches et de grignoter pages après pages.


Anne-Gaëlle Huon nous embarque avec sa plume enrobée de douceur et tellement pleine de bons sentiments. Des personnages fracassés comme de la nougatine, qui me colle au cœur, et dont je me régale jusqu’à la dernière miette. À l’image des recettes d’antan, les chapitres nous emmènent entre passé et présent.


J’ai adoré retrouver en note de fond l’univers Des Demoiselles et en même temps savourer le côté indépendant de CE QUE LES ÉTOILES DOIVENT À LA NUIT. J’ai succombé, et je me suis laissée porter, comme lorsqu’on ferme les yeux pour mieux savourer.


Alfred l’a compris et toi aussi Lecteur Fou, c’est un beau roman qui m’a apporté chaleur et réconfort, dans une période difficile.

Chronique sur COCHRANE VS CTHULHU de Gilberto Villaroel

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Alfred et moi nous vous embarquons pour un livre complètement dingue CHTULHU VS COCHRANE de Gilberto Villaroel aux Éditions Pocket Imaginaire.

Au menu nous vous proposons de prendre la garnison de Fort Boyard, qui dès la nuit du 15 avril 1815, va d’une part se retrouver confronté à un adversaire militaire anglais redoutable, Lord Cochrane mais également face à cette créature marine au nom imprononçable issut de la littérature de H.P Lovecraft.

Alfred, si je m’attendais à ça ?  Mais pas du tout !  C’était une expérience inédite que de plonger au cœur d’un roman très riche en fait historique, mêlant avec goût du fantastique. J’ai  aussi  trouvé  une qualité d’écriture qui rendait le roman impossible à lâcher. À chaque chapitre je me disais  » un petit dernier, juste un « , oui Alfred je sais exactement à quoi cela te fait penser ! Une véritable accro. 

Je me suis faite embarqué de plein fouet à Fort Boyard, dans cet univers, historique sombre et fantastique, avec ce côté huis clos très appréciable, rythmé par les attaques, et les retournements de situation.

Alors oui j’ai trouvé quelques passages un peu redondants, et répétitifs, mais je n’ai rien trouvé d’autre à reprocher à ce roman.

En bref un super moment lecture, pour l’impie qui n’a jamais ouvert un roman de Lovecraft, alors que son univers a fortement inspiré ce roman.

Est-ce que je recommande CHTULHU VS COCHRANE : bien sûre, si vous cherchez un roman hors normes, hors du commun !

Et comme le dit toujours Alfred, que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 

Chronique sur CE QUE NOUS CONFIONS AU VENT de Laura Imai Messina

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Alfred aujourd’hui nous allons vous parler d’un merveilleux livre, CE QUE NOUS CONFIONS AU VENT de Laura Imai Messina aux Éditions Albin Michel.


Au menu un roman qui vous propose de partager le deuil auprès d’un lieu unique. La cabine téléphonique de Bell Gardia. C’est aussi la rencontre avec ces deux protagonistes Yui et Takeshi et un certain nombre de personnages.


Alfred, je ne vais pas y aller par quatre chemins, c’est un roman bouleversant. Une écriture simple, douce et poétique. C’est un roman où l’on ne peut que s’attacher à ses personnages qui sont d’une incroyable fragilité et en même temps qui font preuve d’une fabuleuse force intérieure. C’est ce genre de roman qui m’émeut, qui me fait verser quelques larmes que j’essuie discrètement ! 

Et j’adore ça !  Oui oui ! 

L’auteure nous offre le Japon,  nous fait voyager. Et en même temps Laura Imai Messina, nous montre que face au deuil nous sommes tous égaux, d’une certaine façon.


Est-ce que je recommande ce roman : oh oui, plutôt deux fois qu’une !  Merci à Laura Imai Messina pour ce roman d’une pureté sans tâche ! 


Et pour conclure que la Force soit avec vous et dans vos lectures !  

Chronique sur TROIS de Valérie Perrin

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec mon Alfred nous sommes heureux de vous faire notre retour sur le roman TROIS de Valérie Perrin à paraître ce jour aux Éditions Albin Michel.

Au menu, TROIS c’est l’histoire de trois amis, trois inséparables, c’est l’histoire de l’enfance puis de l’adolescence. C’est le temps qui suit son cours, jusqu’au jour où l’épave d’une voiture est retrouvée et que le passé rattrape ce trio que finalement la vie a séparé.


Alfred,  pour ma part je découvrais l’auteure, et ce fût un véritable plaisir. Cette histoire pareil à un bonbon dans un son joli emballage, déballer avec soin, glisser délicatement dans la bouche et que l’on laisse fondre doucement, tout doucement afin de faire durer le plaisir. Cet agréable va et vient entre passé et présent, ce que je peux aimer ce type de construction narrative.

J’ai savouré chaque ligne de cette auteure que nous ne présentons plus, connue pour ses deux précédents romans Les Oubliés du Dimanche et Changer l’eau des Fleurs.

Valérie Perrin, nous permet de nous replonger dans cet univers de l’enfance, l’odeur de l’école, celui de la piscine, et des beaux jours. Les amis ceux qui sont comme des frères, et les parents. Elle nous offre à la fois une histoire qui nous est familière et en même temps unique. Faite de petits moments volés mais aussi entourés d’un mystère plus grand avec l’épave de voiture. Tout se mélange et se lie à la perfection. Les personnages, l’intrigue, le décor, tout est irréprochable.

En bref vous m’aurez comprise et toi aussi mon Alfred, je l’ai dévoré  jusqu’à la dernière miette !

Et vous serez-vous tenté par découvrir TROIS ou bien avez-vous déjà succombé ?

En attendant que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 

Chronique sur LÀ OÙ LE BONHEUR SE RESPIRE de Sophie Tal Men

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, avec Alfred nous avons le plaisir de vous parler du dernier roman de Sophie Tal Men LÀ OÙ LE BONHEUR SE RESPIRE, à paraître ce jour aux Éditions Albin Michel

Au menu un roman feel good, alliant à merveille drame et reconstruction. Avec un brin de parfum qui va vous chatouiller les narines. Faites la connaissance de Clarisse, Lily et Evann, et la beauté de l’île d’Ouessant.

Alfred, c’était pile la bonne lecture, qui tombait pile au bon moment. Un peu de légèreté, un souffle de vent frais venu de Bretagne qui m’a emporté dans un voyage olfactif. 

Alors même si c’était une première avec cette auteure et que j’ai vite compris que certains personnages faisaient parti d’une œuvre plus grande, je me suis laissée emporter dans cette grande famille et j’ai pris plaisir à faire leur connaissance. 

Et même si dès le départ, je savais que ça finirait bien car flottait dans l’air entre les pages une subtile odeur de roman à l’eau de rose. Mais l’avantage d’un tel roman additionné à la plume éthérée de l’auteure c’est que ça se lit bien et vite.

En bref vous m’aurez comprise et toi aussi mon Alfred c’est un roman léger sans prétention qui reste très agréable.

En attendant que la Force soit avec vous et dans vos lectures !  Et n’hésitez pas à partager votre ressenti