À la Une

Chronique sur SI TU ÉTAIS LÀ d’Alafair Burke

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui Alfred nous vous proposons du suspense, avec le dernier roman d’Alafair Burke, SI TU ÉTAIS LÀ, qui nous a été donner de lire par les Éditions France Loisirs.


Au menu, deux vieilles affaires de dix ans remonte du passé. Tout d’abord commencer par prendre une jeune femme qui sauve un adolescent des rails du métro. Ensuite ajouter une journaliste, ex-procureure adjointe qui remue cette affaire. Une bonne dose de secrets et de meurtres plus tard vous vous régalerez de ce thriller haletant !


Alfred, je ne connaissais pas Alafair Burke comme auteure, mais quand on lit qu’elle  » se surpasse de livre en livre » de la part d’Harlan Coben et qu’en faisant quelques recherches, on découvre qu’elle a coécrit un roman avec Mary Higgings Clark, comment ne pas avoir l’eau à la bouche ?
Et alors j’ai très vite compris pourquoi un certain Monsieur Coben l’encensait. SI TU ÉTAIS LÀ, n’était pas sans me rappeler Ne m’oublies pas.


Exactement le même style de lecture et de trame. Un thriller sans temps mort, des rebondissements encore et encore, avec cette impression de course poursuite à la recherche de la vérité, à la manière du jeu du chat et de la souris.

J’avoue que sans mettre attaché aux personnages, j’ai passé un agréable moment en leur compagnie, j’ai surtout apprécié être mise en déroute, c’est souvent rare dans mon cas alors quand cela arrive je trouve cela parfaitement délectable et puis j’aime beaucoup l’ambiance coldcase.


En conclusion mon Alfred, je vais m’en arrêter là, pour SI TU ÉTAIS LÀ,  car il est difficile de trop en parler sans spoiler ! Je laisserai donc les tentés, succomber et les réticents passer.


Et le mot de la fin que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! N’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

À la Une

Chronique sur Bonne Nuit ma Douce de Julie Garcia

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec Alfred nous vous proposons BONNE NUIT MA DOUCE, de Julie Garcia, aux Éditions Tellemaques que nous avons reçu dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio.


Au menu, rien de mieux que famille bourgeoise française, partie fêter Noël 2015 à Copenhague dans un hôtel de luxe. Ajouter à cela la mort de leur plus jeune fille. Et pour parfaire l’enquête un inspecteur un brin caustique et dépressif.


Alors voilà Alfred BONNE NUIT MA DOUCE est la petite surprise que je n’attendais pas !


J’avoue avoir eu un peu peur au début de ma lecture par une mise page assez lourde et un style d’écriture plutôt franc. Mais au final ça match ! Ça donne du rythme et c’est percutant.
L’intrigue démarre très vite avec beaucoup de rebondissements, les personnages sont peut-être un chouille caricaturaux mais ça apporte un côté humour noir qui n’était pas pour me déplaire.


Alors voilà l’auteure nous entraîne dans l’enquête, on se questionne, on s’interroge  et même si j’avais depuis le début ma petite idée sur le meurtrier, l’auteure m’a tout de même fait un peu doutée et j’apprécie. 


En conclusion mon Alfred, BONNE NUUT MA DOUCE, d’un roman sans prétention et simple qui est une belle surprise.


Et le mot de la fin que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! N’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

Chronique sur AU-DELÀ DE LA MER de Paul Lynch

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui Alfred nous clôturons notre saga de la Rentrée Littéraire, avec le dernier roman de Paul LynchAU-DELÀ DE LA MER, parut aux Éditions Albin Michel.


Au menu un huis clos singulier, entre deux pêcheurs à la dérive dans le Pacifique. Si l’un se réfugie dans la foi, le deuxième est prêt à tout pour survivre.


Paul Lynch nous offre un roman saisissant de simplicité, merveilleusement bien travaillé, au rythme de la houle. Pas besoin de beaucoup d’actions quand on a les bons ingrédients. Deux pêcheurs naufragés et l’océan cela suffit !

Le récit est rythmé entre les pensées des deux personnages, leur lutte pour survivre, les réminiscences du passé et un fond d’écologie.Sur cette petite embarcation de pêcheurs perdue au milieu de l’océan, l’auteur nous offre une fresque de paysages, d’émotions, et dépeint avec virtuosité l’humanité.


En conclusion mon Alfred si vous souhaitez vous perdre en pleine mer et en pensée, AU-DELÀ DE LA MER, ne peut que vous plaire.


Le mot de la fin que la Force soit avec vous et dans vos lectures !Et n’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

À la Une

Chronique sur LA VAGUE de Boyd Morrison

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Alfred qui dit :  » été  » dit : « plage », alors je vous propose de découvrir le roman de Boyd MorissonLA VAGUE. Roman que les Éditions France Loisirs m’ont proposé de découvrir.


Au menu Hawaï, le jour du Mémorial Day. Du soleil, des touristes, la plage et un méga tsunami provoqué non pas par un séisme sous-marin mais une chute de météorite.


C’est délicat de dire ça mais j’adore les romans catastrophes surtout quand il est question de catastrophes naturelles. Et celui-ci n’a pas fait exception !

L’auteur nous offre un roman haletant, sans temps mort où chaque chapitre entame le décompte avant la prochaine vague. Et pour subir ce tsunami rien de mieux que de mettre en scène la famille du directeur du centre d’alerte tsunami du Pacifique. 


En plus d’être un roman d’aventures c’est aussi un roman très bien documenté avec une part scientifique très intéressante sur la gestion d’un tsunami dans l’océan Pacifique.


Bon mon petit bémol, c’est qu’on sent à travers cette lecture la part très « américaine  » version un chouille « blokbuster » du roman mais qui n’enlève rien à la qualité de ce roman.


En conclusion mon Alfred, LA VAGUE, est un roman idéal à lire les pieds dans le sable !


Le mot de la fin que la Force soit avec vous et dans vos lectures !Et n’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

Chronique sur LORSQUE QUE LE DERNIER ARBRE de Michael Christie

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, avec Alfred nous sommes tellement contents de vous retrouver et qui plus est, pour la Rentrée Littéraire.Aujourd’hui je vous parle du roman LORSQUE LE DERNIER ARBRE de Michael Christie aux Éditions Albin Michel.

Au menu une saga familiale, qui nous entraîne à travers 4 époques et qui nous plonge au coeur de la nature canadienne.


Alfred, je crois que je tiens là, un véritable petit bijou, un véritable coup de coeur !

J’ai tout aimé ! L’histoire, est une petite merveille, enrobée par une écriture délicate et généreuse mais aussi très engagée dans l’écologie.


L’auteur m’a fait ressentir un tel attachement pour les personnages, et cela faisait si longtemps. Je me suis sentie tellement proche d’eux, et alors que dire du personnage d’Everett, à lui seul, il est un concentré de tous ce que j’aime ! Donc Alfred ma valise est prête, je pars vivre avec Everett dans sa forêt d’érables.


Et même si je reconnais avoir vite compris l’engrenage, j’ai trouvé ce roman magnifique et j’ai tourné les dernières pages avec une vive émotion. Devoir laisser le Canada et la famille Greenwood m’a fendu le cœur ! 
En conclusion,  LORSQUE LE DERNIER ARBRE est un très beau roman que je ne peux que vous recommander à aller chercher maintenant ! 


Le mot de la fin que la Force soit avec vous et dans vos lectures !Et n’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

Chronique sur DARK RUN de Mike Brooks

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui vous prendriez bien une bonne tranche du Space Opera, de Mike BrooksDark Run parut aux Éditions Pocket Imaginaire, le 20 Mai.


Au menu, action et péripéties en cascade à travers la galaxie, en compagnie d’une bande de mercenaires haut en couleur.


Ah mais en voilà un roman, mon Alfred qui m’a tenu en haleine. Alors certes ce n’est pas très novateur au niveau de la forme et de l’intrigue, mais ne dit-on pas que c’est avec les vieux trucs qu’on fait les meilleures recettes ! 


Et là c’est bien vrai !


Dark Run, c’est une équipe hétéroclite, qu’on apprend à connaître pour certains au fil du roman, et dont d’autres gardent une part de mystère, tous entraînés dans une mission hors norme, où les imprévues deviennent le plan. Je peux d’ores et déjà dire que forcément, ils sont attachants et j’avais envie de faire partie de l’équipe.

Vous voulez de l’action ?  Alors vous serez servis ! L’histoire s’enchaîne sans temps mort, il se passe toujours quelque chose. Là-dessus l’auteur, Mike Brooks sait y faire et j’en redemanderai. Heureusement pour moi, il a Dark Sky, la suite qui vient de paraître.
En conclusion, que vous dire de plus ? Dark Run, c’est un super Space Opera, qui sonne très pop culture et auto-dérision, une vraie petite régalade ! 

Le mot de la fin, pour changer que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! Et n’hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.

À la Une

Chronique sur LE FLEUVE DES ROIS de Taylor Brown

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, que diriez-vous de partir en voyage avec LE FLEUVE DES ROIS de Taylor Brown, un roman parut aux Éditions Albin Michel, dans la collection Terre d’Amérique.


Au menu :Un roman composé de trois histoires, trois époques et en commun l’Altamaha River. Un fleuve au passé extraordinaire, peupler de mythes et de légendes.


Alfred, je me suis éprise de ce roman qui m’a offert des heures pérégrinations, sans pareil.


J’ai vogué entre les trois temporalités sans jamais m’ennuyer, que ce soit avec Hunter et Lawton aux répliques sans pareil pour me faire rire, ou avec le cartographe Le Moyne et la dure réalité du Nouveau Monde, sans oublier les revers de fortune d’Hiram.


Taylor Brown nous offre un moment fort de lecture, entre roman engagé sur l’écologie, et roman historique. Le tout fait avec une plume sans pareil qui nous entraîne dans un monde de couleurs, et d’odeurs, un véritable voyage.


Petit plus aux cartes, et reproduction de dessins qui jalonnent le roman.


Ma conclusion mon cher Alfred, LE FLEUVE DES ROIS est un petit bijou que je referme à regret !


Et comme toujours Bande de Lecteurs Fous, que la Force soit avec vous et dans vos lectures.

Chronique sur ÉTÉ 85 de Aidan Chambers

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec mon Alfred nous vous proposons un roman estival, avec ÉTÉ 85, de Aidan Chambers parut aux Éditions Points.


Au menu : plage, coquillages et crustacés. Je plaisante, et vous propose de découvrir un roman qui parle de vacances,d’une  histoire d’amour, de l’adolescence et d’un drame, mais aussi d’homosexualité. 


Alfred voilà les beaux jours sont de retour et rien de mieux que de lire au roman qui parle d’été avec le retour du soleil.


 J’étais ravie de me plonger dans la lecture d’ÉTÉ 85 après avoir vu son adaptation dont l’histoire m’avait beaucoup plu. Et c’est avec un certain plaisir que j’ai ouvert le roman dont est issu le film.


J’ai ainsi redécouvert le style très original de l’auteur, avec cette construction très atypique du roman. Hal le personnage principal étant narrateur de sa propre histoire. C’est vraiment très accrocheur et immersif dans la façon dont c’est fait. L’histoire tournant autour d’un événement peu banal dont le personnage, nous distille au fur et à mesure les détails.


Ce que j’ai aussi beaucoup aimé dans cette histoire, c’est qu’elle repose sur les personnages, qui sont peu nombreux, et donne un côté très intimiste. On ne peut que s’attacher à eux, car ils véhiculent une universalité et font revivre le merveilleux contexte de l’adolescence. Une ode à l’amour sans frontières, que l’on vit sans limite à cet âge-là.


Ma petite cerise sur le gâteau, vou apprendre que ce roman est inspiré d’un véritable fait divers, si cela peut en faire se décider certain à se lancer dans cette lecture.

En bref mon Alfred, une superbe lecture, que je voudrais mettre dans toutes les mains !

Chronique sur CLAIR DE LUNE de Mélanie Lebas

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui c’est parti Alfred pour notre avis sur CLAIR DE LUNE de Mélanie Lebas, que nous avons eu le privilège de recevoir par France Loisirs.


Au menu : 

Nous vous proposons de savourer une romance historique, sur fond de Seconde Guerre mondiale. Partez donc à la découverte du personnage de Juliette, une jeune pianiste qui va prendre part au combat de la Résistance.


Alors là mon Alfred, quelle charmante découverte avons-nous faite ! Je dois dire que personnellement j’avais un peu peur de me lancer dans la lecture d’une romance. Peur de l’un peu  » niant niant «  avec le côté historique relégué au fond du tiroir, mais queneni ! 


Pour mon plus grand plaisir, le contexte historique est bien présent et alimente l’histoire de faits réels, et donne à l’ensemble crédibilité. C’est vraiment avec curiosité que j’ai tourné les pages.

Bien évidemment, l’auteure enrobe de romanesque cette part de l’histoire avec ses personnages. Mais des personnages construit avec intelligence dont j’ai aimé la nuance et l’évolution de chacun au cours du roman. Ce qui pour une romance est appréciable, car bien évidemment en matière d’histoire d’amour, cela reste traditionnel. Mais n’est pas déplaisant pour autant. Le roman étant déjà riche en Histoire, le côté classique permet l’équilibre et rend la lecture agréable.

En conclusion mon Alfred, j’ai passé de très bonnes heures de lecture, en compagnie de CLAIR DE LUNE ! 
Et comme toujours  que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! 

Lien France Loisirs :

 http://bit.ly/France-Loisirs-Saison3

Chronique sur LE BÛCHER DES CERTITUDES de Bernadette Pécassou

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui nous vous proposons avec Alfred, aux Éditions Albin Michel LE BÛCHER DES CERTITUDES de Bernadette Pécassou.

Au menu, un roman historique sur fond de sorcellerie. Pour cela prendre l’arrière Pays Basque, l’arranger à la sauce 1609. Ajouter quelques jeunes femmes esseulées, et une vieille guérisseuse. Mettre les hommes en mer à la chasse à la baleine. Sans omettre pour réussir le tout, un juge à cheval sur la religion, qui voit le malin partout et allume des bûchers à tout va !

Alfred, les romans historiques se faisaient un peu rares ces derniers temps et j’ai été ravi de renouer avec le genre.

Surtout que Bernadette Pécassou nous offre une lecture prenante dont j’ai tourné les pages à un rythme frénétique. Ce roman historique se lit à la manière d’un roman d’aventures dont je voulais absolument connaître le dénouement. C’est sans temps mort que j’ai sauté de personnage en personnage.

Et même si je suis restée assez froide vis-à-vis de certaines figures féminines qui jalonnent ce roman. J’ai apprécié le symbolisme que chacune des femmes apporte ( l’amoureuse, la vieille femme, la fille de joie, et la battante).

Quant au personnage masculin sur lequel se base ce roman, on ne peut que le trouver abject à souhait, un véritable fanatique !  

Alfred, nous ne pouvons que conseiller LE BÛCHER DES CERTITUDES, aux lecteurs qui aimeraient découvrir un roman sur les bûchers et les sorcières .