Chronique sur UNE ÉPREUVE DE COURAGE de Justina Ireland

Il y a bien longtemps dans une cuisine lointaine très lointaine….


Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous de la Bordure Extérieure, aujourd’hui n’est pas coutumes nous vous proposons une lecture jeunesse dans la collection Star Wars, Haute RépubliqueUNE ÉPREUVE DE COURAGE. Un roman écrit par Justina Ireland dans la collection La Bibliothèque Verte chez Les Éditions Hachette.


Au menu, nous replongeons dans la nouvelle timeline, intitulée Haute République. Ce roman jeunesse se savoure en parallèle du La Lumière des Jedis. Nous y retrouvons quatre jeunes personnages une Chevaliers Jedi, un Padawan et deux humains qui se voient confrontés à des épreuves terribles, face à ses terribles pirates que sont les Nihils.


Lire chaque soir un chapitre de ce roman jeunesse avec mes wookies étaient un véritable plaisir. Une histoire rythmée par de nombreuses péripéties,  des personnages qui sont facilement identifiables et accessibles pour petits et grands. Le plus de ce roman, cette façon de compléter La Lumière des Jedis, roman paru aux Éditions Pocket Imaginaire. Et mon plus grand bonheur à la lecture de Une Épreuve de Courage s’est de voir mes wookies vivre ce roman comme une aventure, de le dire  » encore un chapitre s’il te plaît «  et triste de tourner la dernière page et de laisser derrière nous nos quatre compagnons dont nous aurions aimé connaître la suite des aventures.

Est-ce que je recommande de lire UNE ÉPREUVE DE COURAGE : pour sure, à ceux grands fans de Star Wars ou pour passer un bon moment lecture en famille.

Chronique sur Star Wars – Haute République – LA LUMIÈRE DES JEDI de Charles Soule

Il y a bien longtemps dans une cuisine lointaine très lointaine…Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Maîtres, Chevaliers ou Padawans. Aujourd’hui avec mon Alfred nous vous embarquons en direction de la nouvelle Ère Star Wars, intitulée Haute République, avec comme point de départ le roman de Charles SouleLA LUMIÈRE DES JEDI, aux Éditions Pocket Imaginaire.

Au menu, un plongeon de 230 ans avant la bataille de Yavin. Vous prendrez bien d’une galaxie en paix, sous le règne de la Chancelière Soh. Vous y ajouterez une part d’un grand projet de station spatiale mais également des accidents sur les hypervoies, et des gros méchants les Nihils.

Mais WAHOU ! Et c’est bien le terme ! C’était simplement magique de lire quelque chose de tout simplement inédit sur Star Wars. Un régal, que de découvrir cette nouvelle ère, avec une galaxie en paix, et ces prérogatives.

J’ai adoré découvrir les nouveaux personnages qui font vivre ce roman, et qui nous permettent d’en apprendre davantage sur les Jedi, la Force, et leur rôle au sein de la galaxie. Quant aux « méchants » les Nihils, Charles Soule l’auteur les enrobe de mystère tout au long du roman et nous laisse pantois, sur un dernier rebondissement !

Un vrai roman Star Wars avec nombre de scènes d’action, de la bataille spatiale, quelques duels au sabre laser, enrobé par le chant de la Force !

Est-ce que je le recommande mon Alfred : bien évidemment, et je dis même à ceux qui n’ont encore jamais osé lire Star Wars, « vous pouvez commencer par ce roman-ci, les yeux fermés  ! »

Comme toujours que la Force soit avec vous et dans vos lectures !

Chronique sur LEIA – PRINCESSE D’ALDERAAN de Claudia Gray

Il y a bien longtemps dans une cuisine lointaine, très lointaine….


Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous d’une autre galaxie, cela faisait longtemps que nous n’avions pas savouré ensemble un bon roman Star Wars. Et aujourd’hui mon Alfred et moi-même nous vous proposons la dernière parution Star Wars aux Éditions Pocket ImaginaireLEIA – PRINCESSE D’ALDERAAN de Claudia Gray.

Il vous sera servi tous au long de cette lecture,  de Leia, princesse d’Alderaan. Célèbre princesse de l’univers Star Wars et si vous le connaissiez pas encore vous pouvez commencer par lire ce roman !


Alfred, je succombe totalement pour ce roman, je pense sans nul conteste qu’ il fera parti de mon top 3 des romans du canon officiel ! Je n’avais encore lu aucun des romans de Claudia Gray mais quelle erreur ! Rien qu’à la lecture de ce roman, on sent le plaisir qu’à pris l’autrice et la fan qui se cache derrière l’écrivain.

Personnellement j’étais enchantée de lire un roman centré sur la jeunesse et le personnage de Princesse Leia, un personnage que j’affectionne tout particulièrement, elle est même ma préférée (mais chut n’allez pas le répéter à Jyn Erso ). J’ai grandement apprécié la suivre et la voir prendre en maturité au fil des pages.

J’ai trouvé que Claudia Gray amené de manière subtile son rôle dans la Rébellion et qu’elle donnait aussi beaucoup de relief à des personnages tels que Bail Organa et sa femme mais aussi Mon Mothma que l’on découvre sous un autre jour. Des personnages secondaires mais d’une importance capitale.

En bref vous m’aurez comprise et toi aussi mon Alfred LEIA – PRINCESSE D’ALDERAAN est un petit bijou qui s’ajoute à notre bibliothèque Star Wars !

Chronique sur Dossier 64 de Jussi Adler Olsen

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui avec Alfred nous vous proposons de continuer de déguster la série du Département V, avec le quatrième tome DOSSIER 64 de Jussi Adler Olsen aux Éditions Le Livre de Poche.


Au menu de ce quatrième opus, Alfred nous retrouvons Carl Mørck et son équipe, pour une nouvelle enquête. À déguster, plusieurs disparitions, un asile pour femmes sur une île, des avortements et des stérilisations forcés.

Bon Alfred, nous ne sommes plus des novices en ce qui concerne retrouver Carl, Assad, Rose et les enquêtes du Département V, c’est toujours un plaisir, comme revoir de vieux amis que nous avions laissés, il y a quelque temps.

 Cette fois l’enquête, nous plonge dans un passé pas si lointain, tournant autour du personnage de Nette, une jeune qui va connaître une vie assez rude, rempli du choix des autres. Tournant autour de l’eugénisme, et se basant sur de faits réels le roman se boit comme du petit lait. Comme toujours l’auteur mène les deux récits d’une main de maître, d’un côté le « cold-case » et de l’autre la vie des enquêteurs du Département V. Nous nous apprenons davantages sur eux et leur passé avec toujours ce petit côté dérisoire apporté par Carl que je trouve assez savoureux.

Bref mon Alfred et vous aussi vous m’aurez comprise, j’ai particulièrement aimé DOSSIER 64 et j’ai hâte de poursuivre la lecture de cette série. 

Chronique sur LE COLLECTIONNEUR de Kévin Shinick

Il y a bien longtemps dans une cuisine lointaine très lointaine


Bonjour à vous Amis d’une Galaxie Lointaine, aujourd’hui avec mon Alfred, nous rattrapons un peu notre retard sur nos lectures Star Wars, avec LE COLLECTIONNEUR de Kévin Shinick, aux Éditions Pocket Imaginaire.

Au menu ce n’est pas du Sarlaac en salade que nous allons vous servir. Mais c’est l’histoire d’une quête initiatique. C’est de deux adolescents et d’un droïde sur la trace des Chevaliers Jedi et de son passé pour l’un d’entre eux.


Bien mon Alfred j’avais bien de m’en voler vitesse lumière pour cette galaxie et je ne suis pas mécontente du voyage.Immersion réussie. J’ai aimé découvrir ces nouveaux personnages même si au niveau de ce trio ( un garçon, une fille, un droïde) ce n’est pas ce qu’il y a plus original.

Leur quête des artefacts Jedi est intéressante et permet à ceux qui ne connaissent les jeux, ni les séries animées de découvrir certains événements importants de l’univers étendu Star Wars. Je reste toutefois un peu mitigée dont l’auteur aborde la place de l’histoire des Jedi dans la Bordure Extérieure. Sinon d’un point de vue lecture c’est un  roman assez court qui se lit facilement et peut même plaire à un jeune public.

En bref mon Alfred et vous aussi vous m’aurez comprise, c’est un bon roman pour voyager à travers la Galaxie, Star Wars.

Chronique sur L’OMBRE DE LA REINE de E.K Johnston

Il y a bien longtemps, dans une cuisine lointaine très lointaine ….

Bonjour à vous Membres du Sénat Galactique, aujourd’hui avec mon Alfred nous dévoilons notre avis sur la lecture que nous venons tout juste d’achever L’OMBRE DE LA REINE de E.K Johnston parut le 3 décembre aux Éditions Pocket Imaginaire

Au menu rien de moins que les débuts de Padmé Amidala au Sénat Galactique. Et avec Padmé c’est toujours un savoureux mélange entre l’élégances, charme, politique et aventure.

Bon alors mon Alfred c’est la deuxième fois, que nous lisons un livre de E.K Johnston qui s’attaque à l’une de nos héroïnes préférées de la saga Star Wars. 

Une nouvelle fois le reproche que je peux trouver à ce roman s’est sans doute de faire d’une héroïne battante, déterminée, un personnage dans le doute.  

Mais sûrement l’auteure cherche-t-elle a rendre ses personnages moins lisses, plus complexes. 

Autre point de similitude qui nous a frappés c’est la mise en avant de Bail Organa, (je pense que secrètement E.K Johnston en pince pour lui !)elle lui réserve une place de choix auprès de Padmé, qui permet de mieux comprendre leurs liens.

Tout doucement L’OMBRE DE LA REINE, met en place l’épisode de L’ Attaque des Clones et les conflits politiques de The Clone Wars et ça ce n’était pas pour me déplaire. Tout comme nous avons aimé les multiples allusions aux différents films, et série. Et retrouver énormément de personnages secondaires tirés de différents univers Star Wars à l’image de Mon Mothma, Mina Bonteri.

Alors mon Alfred je te propose qu’entre deux changements de tenues sénatoriales nous donnions mon conclusion :

Je dirais que c’est un roman qui se met en place vraiment doucement , qui à mon sens aurait eu besoin d’une Padmé forte de bout en bout, avec plus d’intrigue politique et d’action. Mais qui se lit bien et facilement.

Chronique sur Thrawn Trahison de Timothy Zahn

Il y a bien longtemps, dans une cuisine lointaine très lointaine ….

Bonjour à vous peuple Dashade, Chiss et autres Grysks, aujourd’hui avec mon Alfred nous revenons sur la parution de ce jour même pour les Éditions Pocket, dans la série Star WarsTHRAWN TRAHISON de Timothy Zahn.

Avant tout un grand merci aux Editions Pocket Imaginaire pour cet envoi en avant première de la suite de la saga sur Thrawn qui est sans conteste un de mes personnages favoris.

Au menu de ce troisième volet, concocté par Timothy Zahn, à savourer sans modération, le projet Nébuleuse, des Rebels sur Lothal, des complots, des batailles spatiales mais surtout l’ascension du peuple Grysk dans la galaxie, et le combat du peuple Chiss.  
Alfred, je n’y crois pas d’avoir pu me plonger dans THRAWN TRAHISON, en avant première. Et si j’avais quelques appréhensions suite à notre légère déception du tome 2, Timothy Zahn a su nous réconcilier et pas qu’un peu.

LoCette fois, pas d’histoire qui tourne en rond.Le contexte a aussi beaucoup joué en la faveur de ce roman, se plaçant de manière idéale en plein dans la dernière saison des Star Wars Rebels et Rogue One, c’était pour ravir une fan comme moi de cette période. 

Appréciables également sont les nouveaux personnages prenant part à cette histoire, je pense au peuple de l’Ascension Chiss. Un mélange avec brio à de personnages cultes comme le Grand Moff Tarkin ou le directeur Krennic. Et quel plaisir de retrouver le lieutenant Eli Vanto enfin de retour dont son absence du tome 2 nous avait fait défaut.Et concernant l’action, on ne soulignera plus ces batailles spatiales décrites de manière  précise, chirurgicale, à la limite de la cinématographie qui sont une des grandes qualités de Timothy Zahn. Cette fois le tome 2 prend sens et montre son utilité dans l’histoire globale de cette trilogie.

Alfred informe donc l’Empereur, et le grand Moff Tarkin que nous sommes prêts à embarquer à bord Chimaera :

J’ai donc tourné les dernières pages et fermé ce roman avec un sentiment mélangeant régale et la tristesse que se soit déjà terminée.

Chronique sur THE WITCHER, La Dame du Lac ( Tome 7) d’Andrzej Sapkowski

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, il était grand temps de retrouver notre Sorceleur avec le Tome 7, La Dame du Lac de la saga THE WITCHERd’Andrzej Sapkowskomi aux Éditions Bragelonne.

Au menu nous retrouvons nos héros favoris en prisent avec la destinée et le serpent de l’Ouroboros. Alors que la loge et d’autres tentent par tous les moyens de contrôler le monde.

Ah mon Alfred quelle de joie de me replonger dans cette saga. D’ailleurs je ne sais pour quelle raison ce tome-ci est resté si longtemps sur l’étagère. Et dire que ce tome clôture cette saga qui nous a offert tant de bons moments de lecture, j’ai même cru que j’allais verser ma petite larme sur les dernières pages.

D’ores et déjà je peux vous dire que j’ai savouré, La Dame du Lac, j’ai aimé retrouver cet univers épique avec de nombreuses batailles, parfois alourdi par quelques longueurs quand le roman ne se focalise pas sur Ciri, Yennefer et Geralt, ce trio si cher à mon cœur. Comme toujours c’est délicieux de se plonger dans ce monde fantastique en prise avec la destinée qui n’est pas sans me rappeler Le Seigneurs des Anneaux.

 Je dois dire que le final m’a à la fois surprise et émue et que c’est avec une pointe d’émotions.

Alfred le serpent Ouroboros a planté ses dents dans la destinée il est grand temps alors de donner notre ressenti : J’ai refermé ce roman avec tristesse.

Chronique sur SALEM de Stephen King

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd’hui Alfred et moi nous revenons sur notre dernière lecture dans le cadre du challenge de L’Automne du King, SALEM de Stephen King aux Éditions Le Livre de Poche.


À déguster la petite ville de Jérusalem’s Lot, ses habitants, son manoir de Marsten House, et ses nouveaux arrivants, et quelques vampires.


Bon si j’étais de prime à bord emballée à me lancer dans cette lecture. J’ai par contre été très vite déçue. 
Je m’attendais à frissonner mais non ! Cette recette, datante devait sûrement fonctionner en son temps. Sans l’ombre d’un doute SALEM est fortement inspiré du roman de Bram Stoker, et tout comme son prédécesseur, ça traine en longueur, et j’ai trouvé l’histoire un peu molle.

Bon je dois tout de même reconnaître les qualités de ce roman son ambiance évidemment comme seul King sait le faire. Le cadre de l’histoire et les personnages qui la composent.

Bien mon Alfred, la nuit tombe plus tôt et notre ressenti arrive avec  la nuit :  Sinon a part cela calme plat, et grosse déception.

Chronique sur DOCTEUR SLEEP de Stephen King

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, avec Alfred nous sommes très heureux de débuter cette saison de l’Automne avec la suite du fameux Shining de Stephen KingDOCTEUR SLEEP aux Éditions Le Livre de Poche.

Lecture qui rentre dans le challenge de L’Automne du King lancé par le compte Instagram @tomabooks.

Au menu de ce roman frissonnant, le retour du personnage de Danny issue du célèbre roman Shining. Nouvelle intrigue pour ce petit garçon devenu adulte. Ajouter quelques nouveaux personnages dont le Noeud Vrai, Abra, et bien d’autres? N’oublions pas un soupçon de vapeur, et un brin de « Don ».

Encore une fois je suis totalement amoureuse, Alfred ! Je me suis plongée, à petits pas feutrés dans ses 800 pages qu’au final j’ai dévorés avec avidité. Heureuse une nouvelle fois de me repaître de cette ambiance et de cet univers si typique, à Maître King. Enchantée de lire cette suite à Shining et de retrouver son personnage principal le petit Danny, plus si petit que ça…. d’y ajouter des personnages fort à l’image de Rose, de créer à partir d’un précédent opus une intrigue totalement nouvelle, totalement addictive. Il est difficile de parler de DOCTEUR SLEEP sans parler de Shining, c’est pourquoi je recommande chaudement de l’avoir lu avant, bien que DOCTEUR SLEEP puisse tout à fait se lire indépendamment, Stephen King mettant en lumière les faits les plus marquants.
 

Et alors même que je fais partie de ces vilains à avoir déjà vu l’adaptation, j’ai eu le droit à mon lot de rebondissement, une nouvelle fois , je me suis alors posée la question suite ;  » qu’ont donc les réalisateurs à changer la fin de l’histoire ? » Bref vous m’avez comprise… ou pas !

Alors je dis un grand MERCI @tomabooks d’avoir lancé ce challenge, car  en cette période, saison des feuilles mortes, rien ne vaut un bon gros pull, un thé bien chaud et un King.

Alors mon Alfred vient donc avec moi nous allons nous prendre un peu de bonnes vapeurs, mais avant cela dévoilons notre ressenti : DOCTEUR SLEEP restera sans nul doute, une lecture marquante de cet Automne.