Chronique sur CE QUE NOUS CONFIONS AU VENT de Laura Imai Messina

Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, Alfred aujourd’hui nous allons vous parler d’un merveilleux livre, CE QUE NOUS CONFIONS AU VENT de Laura Imai Messina aux Éditions Albin Michel.


Au menu un roman qui vous propose de partager le deuil auprès d’un lieu unique. La cabine téléphonique de Bell Gardia. C’est aussi la rencontre avec ces deux protagonistes Yui et Takeshi et un certain nombre de personnages.


Alfred, je ne vais pas y aller par quatre chemins, c’est un roman bouleversant. Une écriture simple, douce et poétique. C’est un roman où l’on ne peut que s’attacher à ses personnages qui sont d’une incroyable fragilité et en même temps qui font preuve d’une fabuleuse force intérieure. C’est ce genre de roman qui m’émeut, qui me fait verser quelques larmes que j’essuie discrètement ! 

Et j’adore ça !  Oui oui ! 

L’auteure nous offre le Japon,  nous fait voyager. Et en même temps Laura Imai Messina, nous montre que face au deuil nous sommes tous égaux, d’une certaine façon.


Est-ce que je recommande ce roman : oh oui, plutôt deux fois qu’une !  Merci à Laura Imai Messina pour ce roman d’une pureté sans tâche ! 


Et pour conclure que la Force soit avec vous et dans vos lectures !  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s